vendredi, septembre 08, 2006

 
7 Septembre. Nous rejoignons le village de Nyalam à 3800 m d'altitude environ . Quelques kilomètres avant Nyalam, la jungle népalaise disparaît, et la route grimpe dans un paysage rocailleux, désertique et sec. Matoco a l'impression de se retrouver dans les vallées au pied des montagnes d'Argentine. Nous pouvons apercevoir au loin les premiers sommets enneigés, ils ne sont pas mentionnés sur les cartes dont je dispose. A Nyalam, quelques maisons tibétaines subsistent, au milieu de bâtiments chinois en béton, austères et sans personnalité. Les Chinois semblent prendre possession de la ville; en effet, de nombreux autres bâtiments d'envergure sont en cours de construction, avec l'aide de la main d'oeuvre tibétaine. Dans la rue principale déambulent des Tibétains, très sales, l'air souriant et affable. Je retrouve bien l'insouciance et la bonne humeur de cette population, que j'avais lues, avant mon départ, dans de nombreux ouvrages, entre autres "Voyage d'une Parisienne à Lhassa" d'Alexandra David-Neel ou "7 ans d'aventures au Tibet" de Heinrich Harrer, d'où est tiré le film. Nous rencontrons aussi de nombreuses expéditions, dont une française... toutes vont vers le camp de base du Cho Oyu ! Nous passons deux nuits dans cette bourgade afin de nous acclimater à l'altitude. NB: la somme atteinte grâce à l'ensemble de vos promesses de dons s'élève à 21 390 euros.





<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?